Fin octobre 1951, le général de Lattre de Tassigny, haut commissaire en Indochine et commandant en chef est informé que certains bruits circulent dans le milieu politique parisien, bruits qui feraient état de son inertie en Indochine et de ne pas avoir lancé de grandes opérations destinées à disloquer le dispositif du corps de bataille vietminh, après les succès de l’année en cours.

Lire l'article